Petits Formats
N° 29 – juillet 2023

Les dernières nouvelles de Normandie, sélectionnées par Grand Format.

Procès après les émeutes, expo à Valdallière, morts de la rue, soulèvements de la terre…

Chère lectrice, cher lecteur,

Ce mois-ci, nous vous racontons les petites histoires de Maxime, jugé en comparution immédiate après les nuits d’émeutes qui ont suivi la mort de Nahel ; de ces activistes qui s’engagent dans les Soulèvements de la terre, partout en Normandie, pour lutter contre des projets qui détruisent la nature ; de Martial, Daniel ou Christophe, ces SDF décédés à Rouen, Caen, Falaise, Saint-Lo… et que le collectif des morts de la rue tente d’honorer ; de ces mosquées visées par des actes islamophobes ; du manuscrit de Charlotte Corday ; d’une exposition à découvrir à Valdallière. Et d’un ancien bandit, passé sur les planches, qui délivre son message : ne passez pas par la case prison !

Nous vous souhaitons une bonne lecture et un bel été! Nous nous retrouvons début septembre pour entamer une nouvelle saison de Grand-Format.


Marylène, Simon et Pierre

Emeutes • Comparution immédiate

Après la mort de Nahel, tué par un policier le 27 juin à Nanterre, les quartiers se sont embrasés dans toute la France. En cinq jours, plus de 3 000 personnes ont été interpellées, principalement des mineurs et des jeunes majeurs. La plupart sont jugés en comparution immédiate, comme à Caen, mardi 4 juillet. Lire la suite.

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre troisième numéro papier, en juillet!

La case prison, David Desclos y est passé. Aujourd’hui, il tourne dans les quartiers, les prisons et les théâtre pour interpréter un one man show dans lequel il raconte son parcours. «Ne passez pas par la case prison» est notre nouvelle histoire à découvrir la semaine prochaine sur Grand-Format et en papier. Si vous ne nous avez pas encore laissé votre adresse, remplissez le formulaire avant lundi 10 juillet pour recevoir ce numéro gratuitement, chez vous.

Pas sages à l’heure des terres

Face à des projets d’aménagement qui accaparent des terres, les collectifs normands bourgeonnent et grondent dans un climat d’ébullition sociale. Malgré la pression exercée par l’État sur ces groupes aux méthodes et aux profils variés, le mouvement des Soulèvements de la Terre entend bien fédérer un maximum de personnes pour la protection du vivant et passer en force à l’heure des terres.

Le décryptage

Pour mieux comprendre certains faits qui ont marqué l’actualité régionale au cours des dernières semaines

Environnement • GDE condamné pour trafic d’influence

A Nonant-le-Pin, dans l’Orne, des habitants se sont opposés, à partir de 2015, à un projet d’ouverture d’une décharge de déchets automobiles, à proximité de terres d’élevages équins, mené par l’entreprise Guy Dauphin Environnement (GDE) (lire un article sur le sujet). Face à la pression, le projet a été définitivement enterré en 2019, mais GDE vient d’être condamné à verser 1,2 million d’euros pour trafic d’influence, afin d’obtenir la délivrance de l’autorisation de stockage. Lire la suite.

Précarité • Les morts de la rue

Ils s’appellent Didier, Tatyana, Huguette, Manon… Ils n’ont parfois pas de prénom connu: un bébé, une femme, un enfant. Ils font partie de la liste des 611 personnes décédées dans la rue, en 2022, répertoriées par le collectif Les morts de la rue. Lire la suite.

Islamophobie • Les mosquées normandes visées

Le 20 novembre 2022, deux individus ont tagué la mosquée franco-turque de Flers (Orne). «Islam hors d’Europe», et «Division Charlemagne». Cette dernière mention fait référence aux Français engagés au côté de la Waffen SS. Six mois plus tard, les responsables de cet acte n’ont pas été trouvés: le 12 mai dernier, le parquet d’Argentan a annoncé que l’affaire serait classée prochainement sans suite. Et c’est par la presse que les victimes ont appris la nouvelle, explique Lou Syrah, dans Mediapart. Le journaliste raconte comment l’affaire n’a pas provoqué de mobilisation locale, dans la ville ornaise de 15 000 habitants. Lire la suite.

Patrimoine • Le manuscrit de Charlotte Corday disputé

L’Etat va-t-il récupérer le manuscrit de Charlotte Corday ? Un testament dans lequel laNormande d’origine expliquait l’assassinat du révolutionnaire Jean-Paul Marat en 1793. Acheté le 11 juin dernier par la Ville de Caen, le Département du Calvados et la Région lors d’une vente aux enchères, pour la somme de 215 000 euros, le ministère de la Culture a annoncé, trois jours plus tard, son intention de récupérer cette précieuse page de l’histoire de France afin de l’intégrer aux Archives nationales.Lire la suite.

Les petites dépêches

La cagnotte du policier ~ Arthur Delaporte, député PS du Calvados, a saisi la justice pour faire interdire la cagnotte en ligne dédiée à la famille du policier suspecté d’avoir tué le jeune Nahel. Son initiateur, Jean Messiha, homme politique d’extrême droite, l’a clôturée le 4 juillet après avoir collecté 1,5 million d’euros. La famille de Nahel a porté plainte pour « escroquerie en bande organisée ».

Accès inconditionnel à l’eau ~ Saisi par des associations de soutien aux migrants de Ouistreham, le tribunal administratif de Caen avait ordonné à la mairie de Ouistreham et à la préfecture d’installer des points d’eau, des douches et des toilettes à proximité du campement des exilés. Ces derniers avaient fait appel de la décision, niant l’existence même du campement. Le 5 juillet, le Conseil d’État a confirmé l’ordonnance du tribunal, considérant « qu’il est porté une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale ».

Cimenteries pollueuses ~ Les 27 cimenteries françaises sont responsables de 2,5% de la pollution carbone dans le pays. Elles devront baisser de 24% leur émission carbone d’ici à 2030. Mais le ciment est aussi le matériau le plus consommé dans le monde après l’eau. Classée parmi les 50 sites industriels les plus polluants en France, la cimenterie Calcia, à Ranville, près de Caen, produit 0,5 million de tonnes de ciment par an.

De l’amiante à l’école ~ Des journalistes de France Télévisions ont enquêté sur la présence d’amiante dans les établissements scolaires. En Normandie, 32% des écoles pour lesquelles les journalistes ont pu se procurer des données sont dans ce cas. À l’école du Chat Perché à La Haye du Puits (50) les parents ont porté plainte pour mise en danger de la vie d’autrui.

Des nouvelles de Grand-Format

Exposition • Cheux-nous à Valdallière

Depuis mai, Grand-Format a passé ses mercredis après-midis à la Médiathèque de Valdallière dans le sud du Calvados. Avec des habitants, on a exploré leurs souvenirs. Des anecdotes, des petites histoires, du passé mais aussi simplement d’hier, qui racontent la vie du territoire. Les traces de ces ateliers sont à retrouver dans une exposition, « Cheux-nous à Valdallière » présentée tout l’été à la Médiathèque de Vassy. Vernissage le 11 juillet à 16h30. Photographie ©Emmanuel Blivet.

Ateliers • Les bivouacs de la transition


Les Ateliers Intermédiaires, le collectif auquel appartient Grand Format sur la Presqu’île de Caen, a été sollicité, avec ses voisins (Le Bazarnaom, La Maison et Projets Horizons) par Normandie Equitable pour participer au Bivouac de la transition écologique. Chaque mercredi de juin, des ateliers de découverte et de pratique, autour du développement durable et de l’économie sociale et solidaire, ont été proposés aux habitants de la presqu’île, principalement des demandeurs d’asile accueillis au Village Mobile, au CAES (Centre d’accueil et d’examen des situations administratives) et à la Boussole. Ateliers de linogravure et jeux de langage pour l’expression de soi, ateliers culinaires avec des produits sains et locaux pour une alimentation raisonnée et équilibrée, fabrication de mobilier Low Tech comme celle d’un four solaire. Ces ateliers ont touché des adultes et des enfants allophones venant du monde entier : Nigeria, Congo, Togo, Albanie, Guinée, Haïti… Les échanges sur ces temps de pratique (faire et apprendre ensemble, partager), malgré des cultures différentes, ont donné lieu à des moments de vie riches et spontanés, autour de questions essentielles pour « vivre mieux » dans une logique de partage, de solidarité et d’éco-responsabilité. Photographie ©Emmanuel Blivet.

Ex-bandit • David Desclos joue sa vie sur scène

Davis Desclos n’a pas besoin d’inventer des histoires pour les jouer. Sa vie en est une. L’ancien cambrioleur, qui a grandi à la Pierre-Heuzé à Caen, s’est donné pour mission de réveiller «une jeunesse qui se gâche» avec un spectacle qui tourne dans toute la France.Notre prochain reportage à découvrir cet été.

Podcast • Des collégiens au micro à Briouze et Cherbourg

Au printemps 2023, Raphaël Pasquier est intervenu dans deux établissements de la région, pour produire des podcasts avec les collégiens. Les 4e A du Houlme à Briouze ont conçu un voyage radiophonique autour de l’eau avec des architectes, le responsable d’une station d’épuration, ou encore un agriculteur. Les 3e 2 du Ferronay à Cherbourg ont décliné leurs cours sur le pacifisme en chroniques, interviews et jeux. Deux podcasts réalisés dans le cadre du dispositif « Journaliste en classe », coordonné par le CLEMI Normandie.

À lire, à voir, à écouter…

Photographies • Les femmes s’exposent

Consacré aux femmes photographes, moins visibles et moins bien payées que les hommes dans le monde de la photographie, le festival «Les femmes s’exposent» propose chaque été une exposition grand format en extérieur et gratuite à Houlgate. Cette 6e édition valorise le travail de la photojournaliste iranienne Forough Alaei qui a suivi dans son pays ses jeunes femmes qui défient, au risque de leur vie, la domination des hommes imposée parle gouvernement ultraconservateur de son pays. Gratuit, en extérieur, jusqu’au 3 septembre.

Education • Le livre le plus important du monde pour les 9-13 ans

Elise Devielhe publiera à la fin de l’été «Le Livre le plus important du monde. Corps, sentiments et sexualité» co-édité par la Ligue de l’Enseignement Normandie et les éditions Goater. Il s’agit d’un manuel critique et inclusif d’éducation à la vie affective et sexuelle pour les pré-ados(9-13 ans). Elise est sociologue et professeur de suédois à Caen, également conférencière et formatrice pour l’association caennaise Epicène qui travaille à la diffusion des connaissances en sciences sociales sur le genre et les sexualités. L’association propose uneformation autour de l’ouvragepour accompagner les professionnels encadrant lesjeunes publics (les professionnel·les de l’enseignement, de l’éducation, de l’animation, de la santé…).Pré-achat possible auprès de l’association.

Radio • Au revoir le Wip

Bonjour Turbine, l’émission produite par le Médialab du Wip, a diffusé son dernier épisode le 5 juillet. À l’avant-veille de la fermeture définitive du tiers-lieu colombellois, les chroniqueurs ont proposé deux heures de programme autour du Wip et de la culture en Normandie. L’occasion d’entendre les témoignages, les souvenirs et le soutien des «wipers» et des acteurs culturels du territoire. À réécouter sur lastationb.fr.

Cette newsletter, mise en forme par Pierre Hardel, a été réalisée par Marylène Carre, Simon Gouin, Caroline Flamant et Raphaël Pasquier. Elle est éditée par le magazine Grand-Format, un projet de l’association Lire la suite.