Février 2021

Bienheureux les reconvertis !

Romuald Poretti (texte) Virginie Meigné (photo)

Jacques produit du fromage ; Alexandra s’est lancée dans la restauration ; Clémence et Mathieu élèvent des poules pondeuses. Leur point commun : ils ont changé radicalement de métier pour redonner du sens à leur vie.

Grand-Format est un magazine en ligne basé à Caen. Tous les mois, nous publions une histoire vraie sous la forme d’une mini-série en trois épisodes. Il est possible de lire nos articles gratuitement pendant 7 jours, en cliquant ici. Découvrez ci-dessous la présentation de cette série.

Jacques n’a pas choisi sa première « vie professionnelle ». Il a suivi la voie tracée par son milieu et son lieu de naissance. Ses envies à lui, c’était la nature, les arbres et les oiseaux. Il est devenu électronicien. Cette flamme, pourtant, ne disparait jamais, elle scintille et vous pousse un jour à vivre votre vie. Il sera ainsi éleveur puis artisan-fromager et trouvera son équilibre dans la sobriété heureuse qu’il a toujours cherchée.

©Virginie Meigné

Alexandra est née dans un milieu bourgeois. Elle s’est construite en opposition par rapport à celui-ci. Au parcours individualiste et tout tracé qui lui est désigné, elle choisit d’aller vers l’autre. Alexandra devient assistante sociale. Devant l’impuissance de changer les destins qu’elle accompagne, elle va prendre en main le sien. Alexandra devient tour à tour maitre-composteuse et restauratrice, une cheffe d’entreprise au service des salarié.es.

©Virginie Meigné

Clémence et Mathieu se sont rencontrés sur les bancs de la fac. Mathieu était déjà dans une deuxième vie pour échapper à sa destinée. Clémence réussissait brillamment ses études. Elle est devenue psychologue, il a appris mille métiers. Elle a écouté et soigné. Il a enseigné et milité en politique. Ils rêvaient d’un lieu à eux. Les pieds dans la terre et une maison pour se construire, se reconstruire. Ils élèvent des poules en Normandie et prennent soin de leurs poulettes.

©Virginie Meigné

Nourrir les autres en respectant le vivant et l’humain, c’est pour eux être en cohérence avec soi et la planète. Jacques, Alexandra, Clémence et Mathieu ont su réinterroger leur vie, leurs désirs et c’est naturellement que chacun s’est tourné vers l’autre.

« Il faut vivre sa vie en essayant d’en faire un modèle pour les autres », disait Rosa Parks. Un monde d’après est à inventer et ces parcours de vie nous y invitent.

Alors que de nombreuses personnes réfléchissent aujourd’hui à changer de parcours professionnel, Grand-Format vous emmène ce mois-ci à la rencontre de celles et ceux qui ont décidé de changer de vie, prendre des chemins de traverse, pour trouver leur voie.

Des histoires vraies racontées par Romuald Poretti et Virginie Meigné.

ou Abonnez-vous pour lire la suite de cet article.