Youssef, "mort par enfermement"

Publié le 18 janvier 2022

« Il était seul. Soudanais, sans papiers, sans famille ni amis pour le soutenir économiquement et émotionnellement. D’ailleurs, il était en détresse psychologique. C’est de soins dont il avait besoin. Il était difficile à vivre en cellule, il était sérieusement malade, ses codétenus n’ont jamais tenu plus de quatre heures avec lui. Alors ils ont fini par le mettre seul. Mais un mec comme ça tu ne peux pas le laisser seul. Dans sa cellule, les fenêtres étaient à deux mètres de haut, il ne voyait pas l’extérieur ! »

Le 11 octobre 2021, Youssef, détenu à la Maison d’arrêt de Caen, s’est pendu dans sa cellule. Il avait 28 ans. Ses co-détenus ont publié une lettre pour qu’il ne soit pas oublié, publié sur le site de L’Envolée.

En août 2021, un père de famille a saisi le tribunal administratif de Caen pour faire reconnaître la responsabilité de l’Etat dans le suicide de sa fille de 26 ans, Pauline Depirou, retrouvée pendue dans sa cellule de la Maison d’arrêt de Caen. C’était sa quatrième tentative de suicide et le père estimait que ses troubles psychiques n’avaient pas été suffisamment pris en compte.

Explorez Grand-Format
par thématique.

Découvrez Petits formats, la newsletter gratuite de Grand-Format.

Une fois par mois, des articles courts pour faire le tour de l’actualité en Normandie.

En savoir plus